Exposition Christelle Téa

Dès sa réouverture en mai 2016, le musée national Jean-Jacques Henner a affirmé son souhait de développer le dialogue avec l’art d’aujourd’hui et a ainsi créé, en partenariat avec Les Beaux-Arts de Paris, une résidence d’artiste. Christelle Téa, diplômée des Beaux-Arts de Paris en juin 2015, est la première artiste choisie. Le musée national Jean-Jacques Henner montre aujourd’hui ses travaux. Ils sont exposés à partir du 17 mai dans le Jardin d’hiver et le cabinet des dessins.

Le travail de Christelle Téa s’articule essentiellement autour du dessin au stylo à l’encre de Chine et a pour particularité d’être réalisé sur le vif, sans dessin préparatoire ni repentir.

Durant trois mois, de septembre à novembre 2016, Christelle Téa a suivi le quotidien du musée : son personnel, ses activités, ses salles. De ce miroir qu’elle a tendu sont nées trois grandes séries de portraits comprenant une trentaine de dessins sur Canson® – format 65 × 50 et 24 × 30,5 cm. Pour les portraits de personnel : si la fonction de chacun n’est pas forcément identi able, des détails symboliques en donnent des indices. On retrouvera le piano pour la responsable des activités culturelles, la banque d’accueil pour le caissier... ; les portraits d’activités relèvent avec humour ce que Christelle Téa a entendu lors des concerts et cours de dessins. Quant aux portraits de salles, ils saisissent les détails du grand escalier, l’ambiance si particulière de l’atelier gris...

Témoignages émouvants d’une jeune artiste du XXIe siècle à un musée d’un autre temps, les portraits de Christelle Téa, renouent avec la vocation initiale du lieu, la maison-atelier.