Le Rêve ou Nymphe endormie

Vers 1896-1900
Huile sur toile, H. 22,2 cm x l. 35,6 cm

Henner aimant à reprendre les mêmes sujets parfois à des années de distance, il est souvent difficile d’identifier un tableau comme celui-ci, auquel le peintre n'avait pas donné de titre. On peut cependant le rapprocher de la Nymphe endormie, exposé au Cercle Volney en 1896, ou du Rêve, exposé au Salon de 1900.

Cette œuvre contient les éléments caractéristiques qui ont fait le succès de Henner mais lui ont aussi valu d’être critiqué à cause d'une certaine facilité : une femme rousse dénudée à la peu très blanche dans un paysage typique du Sundgau où l’on retrouve presque invariablement les buissons, le petit étang, la colline et le ciel à la tombée du jour. S’ils s'inspirent des poésies bucoliques de la littérature antique, les paysages idylliques de Henner sont ceux de sa région natale.

  • L’Alsace. Elle attend