Les Naïades

1877

Huile sur toile, H. 170 cm, l. 315 cm

Henner a peint peu grands décors comme Les Naïades, une commande privée pour la salle à manger de l’hôtel particulier de M. et Mme Soyer, 43 rue du Faubourg Saint Honoré à Paris. Le peintre connaissait leur gendre, Paul Sédille, l’architecte des Magasins du Printemps. Marie Henner le rachètera en 1920 pour le musée Henner qui conserve de nombreux dessins et études préparatoires pour ce tableau.

Henner, qui a déjà exposé une Naïade (nymphe aquatique dans la mythologie grecque) au Salon de 1875 (Paris, musée d'Orsay), compose avec une certaine maladresse un de ses rares tableaux à plusieurs figures.

  • L’Alsace. Elle attend